Journée d’étude

RE-ORG Belgique – La réorganisation des réserves : toute une aventure!

22 mars 2018, IRPA, Bruxelles

13 réserves belges réorganisées en deux ans!

Pourquoi RE-ORG et RE-ORG Belgique

Pourquoi RE-ORG?

La gestion des réserves est un des grands défis des musées. Leurs surcharges et les mauvaises conditions de conservation qui y règnent font que 60 % des collections sont menacées dans le monde (ICCROM Survey 2010). Les musées sont dans l’incapacité d’assurer la protection de leurs collections. Si leur dépôt n’est pas bien organisé, leurs collections ne sont plus accessibles et leur valeur pour le public est menacée.

Le Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM) a créé, en collaboration avec l’UNESCO, la méthodologie  RE-ORG « step-by-step » pour permettre aux musées de répondre aux menaces et aux problèmes auxquels sont confrontées les collections dans les réserves. Cette méthodologie permet aux petits et moyens musées de s’attaquer à la réorganisation de leurs réserves, de A à Z.

La méthodologie de RE-ORG est centrée sur l’amélioration des espaces existants plutôt que de bâtir de nouveaux espaces de stockage.

RE-ORG est par ailleurs basée sur une méthodologie qui vise à inspirer et mettre en contact une nouvelle génération d’acteurs pour la réorganisation rationnelle des réserves.

La méthode a déjà été utilisée avec succès dans plusieurs pays, de sorte que l’expérience de terrain a permis de la développer davantage : Canada, Chine, Inde, Serbie, Croatie, Italie, Nigeria, Chili et Belgique.

Pourquoi RE-ORG Belgique?

En 2013, l’ICCROM s’est mis à la recherche de partenaires pour développer ce programme à une échelle nationale. Dans le contexte de ce projet pilote, l’IRPA a été désigné comme coordinateur pour la Belgique.

L’objectif est de créer, au niveau national, 15 équipes d’au moins 2 experts RE-ORG

capables de :

– réorganiser avec succès une réserve en utilisant la méthode RE-ORG

– analyser l’état d’autres réserves de musées, de préparer de nouveaux plans d’action internes et de les mettre en œuvre

– former d’autres professionnels et de fournir des recommandations à d’autres institutions

– sensibiliser différents types de public (presse, décideurs…) aux problèmes des collections dans les réserves aux niveaux institutionnel et national.

Lors de la première année (PHASE 1), 16 professionnels de musées ont été formés au cours d’un workshop aboutissant à une réorganisation, chacun dans sa propre réserve muséale. Ils aidèrent à leur tour 14 autres professionnels (PHASE 2). Donc, 7 nouvelles réserves belges ont été passées à la loupe et ont – presque toutes – été réorganisées.

La PHASE 1 de RE-ORG Belgique s’est déroulé du mois d’octobre 2015 jusqu’en septembre 2016 (workshop de deux semaines au MRAH, réorganisation de leurs propres réserves, clôture lors du premier séminaire international RE-ORG aux MRAH).

La PHASE 2 a débuté en octobre 2016 et prendra fin en mars 2018 lors de la première journée d’étude belge RE-ORG.

Pendant cette journée d’étude belge RE-ORG Belgique – La réorganisation des réserves : toute une aventure!, la nouvelle levée d’experts belges RE-ORG va dévoiler la réorganisation de leurs réserves respectives. Quelques participants de la première fournée apporteront leurs témoignages par rapport aux effets qu’une réorganisation d’une réserve peut susciter.

La langue utilisée lors de la journée d’étude sera celle des orateurs (néerlandais ou français). Les présentations PowerPoint seront en anglais.

 

Coordination par :

Marjolijn Debulpaep, cellule de conservation préventive

En collaboration avec tous les musées participants de RE-ORG Belgique et l’ICCROM:

      

http://org.kikirpa.be/RE-ORGBelgium2015/index.php?lang=fr